Site : le quartier de Fives, Lille

Date : depuis septembre 2014

Commanditaire : projet auto-porté

Action :  créer un système d’autoproduction, de micro-agriculture urbaine et d’échange de savoir-faire à l’échelle d’un quartier

Financeurs : Fondation de France, Fondation Nina et Daniel Carasso, Région Hauts de France, la MEL, ville de Lille et auto-financement.

 

Les Saprophytes s’engagent auprès des habitants et des associations fivoises. C’est autour de l’agriculture urbaine, des associations locales, des habitants du quartier, de leur envie de se mettre en marche pour une « sobriété heureuse », emmenant avec eux toutes les énergies positives qui les entourent, qu’ils avancent petit à petit vers un « urbanisme concret » à Fives.
« A travers un projet de territoire nous visons une réappropriation de délaissés urbains en systèmes agricoles résilients pour développer une micro-économie basée sur l’échange.
Nous projetons de travailler sur la mise en valeur d’un écosystème alimentaire à l’échelle d’un quartier en collaboration avec les habitants et structures locales. »

Les premières Unités de production démarrent au local des Saprophytes avec un rucher, un laboratoire de production de pleurotes à partir du marc de café récupéré et un poulailler, en 2014, pour s’étendre sur un terrain de la ville de Lille en 2015, autour d’un potager, d’un verger. Puis vient le temps de l’essaimage, de la multipication des initiatives sur le quartier de Fives, et leur mise en réseau.

L’AGRICULTURE URBAINE à l’échelle d’un quartier : FIVES

Aujourd’hui, nous souhaitons développer un projet d’agriculture urbaine à Fives, le quartier où est basée notre association depuis 2010, et utiliser les locaux de l’association pour démarrer une dynamique de production rayonnant sur tout le quartier. En proposant de créer un réseau de producteurs “fermiers urbains” fivois, nous voulons développer l’autoproduction alimentaire, tester la mise en place d’un système d’échange local non marchand et plus largement questionner la résilience locale.
Fives est un quartier dense et minéral présentant des difficultés économiques et sociales nombreuses, les structures sociales locales nous ont fait part de projets liés à l’insertion, à la sortie de l’exclusion, au travail sur l’alimentation par le jardin. Notre projet d’agriculture urbaine, dans sa dimension sociale d’échange non marchand a pour objectif de donner accès aux personnes les plus pauvres à une activité et une formation valorisante, à une alimentation de qualité, à des rencontres dépassant les clivages sociaux.
Il s’agit d’avoir une vision globale, nous ne souhaitons pas traiter toutes les dimensions dans un même temps (en fonction de nos compétences). Mais mettre en place un réseau ouvert qui permettra à d’autres structures d’y prendre place, de trouver leur rôle, et de “compléter” le rhizome pour former un système global, autonome.
Nous projetons de travailler sur la mise en valeur d’un écosystème à l’échelle d’un quartier, un urbanisme permaculturel, mettre Fives en transition!

Une vision hollistique- des objectifs transversaux

rhyzome au dec2014

“PRODUIRE ENSEMBLE” (des aliments et) UN PROJET DE QUARTIER.

Un objectif DE PRODUCTION et d’AUTO-PRODUCTION prenant la forme d’un jardin ressource démonstratif et pédagogique, une ferme urbaine agro-écologique, articulée autour de différentes unités de productions (champignons, maraîchage, ruches et poulailler…).
> “PRODUIRE ENSEMBLE”
> TRANSMETTRE ET ECHANGER DES SAVOIR et SAVOIR-FAIRE sur le jardinage
> EXPERIMENTER, INNOVER ET DEVELOPPER COLLECTIVEMENT DES TECHNIQUES DE PRODUCTION INSPIRÉ DE LA PERMACULTURE POUR FIVES

Un objectif d’EDUCATION POPULAIRE ET DE CAPACITATION CITOYENNE, pour une démarche partagée avec le quartier.

Nous souhaitons donner envie aux gens de s’approprier ou de questionner les espaces dans lesquels ils évoluent. Il s’agit d’une démarche de mise en capacité des citoyens.
Notre objectif est de mettre en place des cercles vertueux dans ce territoire, en lien avec l’idée de résilience urbaine : développement des capacités citoyennes, transmission d’outils d’autonomisation, de prise de parole, de participation à la vie citoyenne, d’action sur son environnement social, bâti, sur l’espace public.

Pour cela nous avons mis en place un programme d’ateliers « devenons des fermiers urbains », gratuits et accessibles à tous, se renouvelant chaque année en fonction des besoins, envies et opportunités.

Un objectif de développement d’une MICRO-ECONOMIE LOCALE

Il s’agit, au fur et à mesure que se développeront les initiatives des «habitants producteurs», d’accompagner le développement un projet d’économie locale mêlant économie marchande et non marchande autour de la production alimentaire dans le quartier de Fives.
Il s’agit également de favoriser l’échange de services, entre associations locales partenaires, habitants-producteurs, habitants-collecteurs (compost…), et habitants consommateurs… Nous avons particulièrement le souci d’intégrer les personnes les plus défavorisées et les plus éloignées du système marchand.

Un objectif d’ANALYSE ET DE TRANSMISSION de la démarche

Diffuser la démarche Fivoise, en capitalisant l’expérience.
> développer un regard critique et analytique, construire des indicateurs d’évaluation appropriables et transmettre les résultats de notre recherche-action.
> Diffuser notre démarche et nourrir le débat sur la construction de la Ville.
> Transmettre et former, en concevant des outils pédagogiques de transmission et de valorisation de l’agriculture urbaine.
> Participer à une mise en réseau des initiatives à l’échelle locale et nationale.
> S’appuyer sur des partenaires du monde de la Recherche, en nous associant à des chercheurs compétents, pour trouver des réponses techniques à des problématiques précises (qualité des sols, des substrats, systèmes économiques..), dans une démarche de partenariat.
> Démocratiser l’AGRICULTURE URBAINE ET L’AUTO-PRODUCTION, pour des publics différents et ouvrir plus largement la question des Villes en Transition et de la résilience urbaine.

Le Jardin Ressource

Le lieu ressource en agriculture urbaine est un espace pluri-dimensionnel, dans le quartier de Fives.
C’est :
un espace de production, un jardin cultivé, pédagogique et démonstratif
un lieu d’expérimentation, un atelier de bricolage
un lieu de pédagogie, de transmission de savoir et savoir-faire
une pépinière, lieu ressource en plants, semences,
une bibliothèque,
un lieu de convivialité, de partage, d’échange
Toutes ses fonctions sont pensées en inter-relation les unes avec les autres, dans un principe interconnexion propre à la permaculture.
Nous avons obtenus un accord de la ville de Lille pour cultiver un terrain à Fives, rue du long pot, à quelques minutes à pied du local de l’association. Il s’agit d’une gestion transitoire, pour 5 à 10 ans.
Il s’agit des espaces verts entre la piscine et le Multi-accueil aux Babeluttes. Nous avons commencé à investir l’espace en décembre 2014.

Les ateliers « devenons des fermiers urbains »

Nous proposons un programme d’atelier « devenons des fermiers urbains » chaque année. Ce programme composée d’une petite vingtaine de rendez-vous, sont l’occasion d’allier la théorie et la pratique et de vivre l’échange de savoir.
Nous adaptons ce programme en fonction des envies et besoins exprimés par les participants. Ces ateliers sont gratuits, en échange de coup de mail au jardin, dans un principe de réciprocité.
Pour en savoir plus, consultez le programme 2016

Le laboratoire de champis

C’est par là que tout à commencer… Le pleurote.
Aujourd’hui, notre labo est en place. Nous voyons le champignon comme une monnaie d’échange, en plus d’attirer la sympathie, et d’expérimenter une production urbaine dans un lieu confiné, la cave.
Les pleurotes sont cultivés sur de marc de café récolté dans le quartier, permettant de tisser des liens avec différents partenaires et structures locales.
Le labo est visitable au 28 rue du long pot à Fives, et nous proposons des formations pour devenir soi-même producteur de pleurotes.