Site : Le quartier du Trieu, à Fresnes-sur-Escaut

Date : janvier-septembre 2018

Commanditaire : Le centre socio-culturel de Fresnes

Action :  diagnostic partagé du quartier du Trieu afin d’orienter et accompagner la politique et le projet du centre socio-culturel pour ces prochaines années

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, nous avons accompagné le centre socio-culturel de Fresnes-sur-Escaut, ville du bassin minier proche de Valencienne, dans le diagnostic et la définition des enjeux du quartier du Trieu pour ces prochaines années. Le centre social travaille sur la reconduite des d’agréments, et souhaite que ses propositions soient issu d’un travail collaboratif avec les habitants du quartier.

Nous proposons un processus d’actions, de visites, de découverte du quartier et de ses habitants sur 6 mois de temps. Entre diagnostics en marchant, visite de projets à Lille, projections de films inspirants, présence lors des ateliers du centre social et ateliers avec les enfants de l’école du Trieu, nous dressons de manière progressive et empirique la cartographie de ce qu’on appelera « l’archipel du Trieu ».

Nous fournirons à la fin de la mission une cartographie de cet archipel existant, une cartographie des enjeux, et un ensemble de fiches-projets inspirants pour le quartier…

La quartier du Trieu

Diagnostic en marchant

Ateliers dans l’école Ferry

Nous avons passé plusieurs après-midi avec une classe de CM1 CM2 de l’école du quartier. D’abord nous avons travaillé sur les représentations personnels des enfants sur leur quartier, puis nous sommes allées vers des représentations collectives de cet archipel du Trieu…

Visite d’expériences à Fives

Une journée à Fives. Un départ de Fresnes, en bus, avec une vingtaine d’habitants de Fresnes-sur-Escaut.

Nous sommes allés visiter la cuisine gourmande de Fives-Cail, Tipimi (objetothèque), l’Accorderie (système d ‘échange non-marchand) et le Jardin Ressource (lieu de transmission d’agriculture urbaine). Une journée qui a permis d’échanger sur des projets coopératifs, qui pourraient trouver leur place au Trieu, et dont souvent, les fonctions sont multiples, et celle du lien social est importante!

Synthèse : l’archipel du Trieu

Le Trieu est un grand quartier, à 2km du centre de Fresnes-sur-Escaut. C’est loin à l’échelle de cette petite ville minière historique. C’est 20 minutes de marche. Le quartier est isolé. On y est tranquille, près des bois, des espaces naturels, mais aussi loin des commerces, de l’animation. On aime sa tranquillité. On regrette son enclavement.
On se questionne souvent sur les frontières du quartier. Cachin c’est au Trieu ? Et Ballenger ? Le Trieu a son centre dirait-on, et l’espace Casanova y trône. La forêt, est-elle au Trieu, ? Est-ce la Malanoye qui trace la frontière du quartier ? Mais le Trieu c’est à Fresnes  ? Je pensais que c’était une ville à part… Des panneaux de signalisation à l’entrée du quartier prêtent à confusion…
Et si le Trieu était une île? Ça expliquerait son enclavement, son caractère et son identité propre. On vit là, et c’est difficile d’en sortir. Et c’est aussi difficile d’y faire venir toutes les fonctions caractéristiques d’une ville attractive. Des commerces. Des transports. Des activités.
S’il était un archipel, constitué de l’île Cachin, proche du continent Fresnes, puis il y a au centre l’île-Barbusse, plus loin l’île Ballenger, l’île-Hardy, l’ïle-Ferry, et au large, l’île-bois…
On y navigue de pleins de façons, par les routes, les venelles, les pâtures. On en recherche le trésor. On cherche ce qui relie le Trieu au reste du monde. Est-ce la mobilité ?, les événements ?, les rencontres ?, les équipements ?, les structures ? … Est-ce à construire ? Et comment arrive-t-on au Trieu ? Comment le reste du monde vient jusqu’ici ?…
Ce qui fait « île » c’est l’attachement des gens à ce territoire. Quelles sont les spécificités de l’île? Pourquoi habiter là?

L’objectif des actions à mener sur le territoire est bien d’accompagner les gens dans l’expression de leur fierté pour leur quartier, et leur besoin de connexion, d’espace de rencontres, de convivialité, de solidarité. Car le sentiment d’isolement est lié à l’image négative que renvoie le Trieu.
A travers ce diagnostic et ces pistes d’action, nous proposons une approche par thématiques, correspondant à des enjeux : se déplacer, se rencontrer, s’entraider, consommer autrement, se divertir, investir l’espace public.
Ces enjeux traduits en action sont autant de manières d’investir l’archipel du Trieu, et d’y impulser de nouveaux projets tirant profit des forces du quartier : la diversité des habitants, la présence de la nature, des espaces publics à investir, des idées et envies. Les idées suggérées ont été imaginées sur la base de ressources existantes, observées, caractéristiques et cherchent à tirer profit de ces ressources (des lieux, des gens, une histoire).

Les différentes pièces de cette synthèse sont croiser dans leur lecture  :

-Un diagnostic prenant la forme d’une cartographie de l’archipel du Trieu, actuel. Il reprend ce que nous retenons des nombreuses rencontres que nous avons faites à l’Hôtel de vie, au CCAS, au Cabada, dans les rues, chez des habitants du Trieu, à la mairie, à l’école Ferry, en balade… mais aussi nos observations et analyses construites au fil du temps.

-Une synthèses des enjeux et pistes d’actions, sous forme d’un rhizome permettant de comprendre la complémentarité et la multifonctionnalité des actions

-Un carnet reprenant des fiches actions, s’inspirant de projets existants.

Personnes rencontrées : – la pharmacienne – Me Zabiegala – Mélanie et Christiane au Musée Vivant des Enfants – Allan Lamotte – Jérôme Ibanez (CCAS) – Axelle Ruelle (CCAS et habitante du Trieu) – M Tilmant, habitant de Trieu depuis ??? – Franck Jasik, chef de projet politique de la ville – Stéphanie Barat et Carole Vandenbulcke, SIGH – Fabien Maes, service urbanisme de la ville de Fresnes-sur-Escaut – Me Kulakowski, directrice de l’école Ferry – les participantes et animatrices des ateliers de vie à l’antenne Réussite et Amitié – la patronne et les clients du Cabada – les enfants de la classe de CM de Mme Cadoum avec qui nous avons travaillé sur des cartographies du quartier lors de deux ateliers – les personnes rencontrées lors de la balade du 2 mars – les personnes rencontrées lors de la table d’hôte du 29 janvier – les personnes qui se sont déplacées à Fives pour des visites de projets inspirants le 9mai

Le diagnostic du quartier

Cartographie des enjeux