Site : la pâture Permagora à Bondues (59)

Date : mai-novembre 2017

Commanditaire : Ville de Bondues

Action :  accompagnement des acteurs, diagnostic et préconisations paysagères sur le site de Permagora à Bondues

Le sujet d’étude est un espace vert à Bondues, appartenant à la ville, et en partie cultivé par des bénévoles qui y voient là un terrain d’expérimentation et de culture en s’inspirant des principes de la permaculture.
Au vue de la position stratégique de «vitrine» du jardin, la ville souhaite pouvoir offrir un espace de promenade, d’agrément, pour les habitants de Bondues.
Une gestion partagée de l’espace doit être discutée entre les services compétents de la ville et les habitants-jardiniers.
Les Saprophytes se sont vus confier cette mission d’accompagnement, de facilitation, pour permettre à chaque partie de mettre en oeuvre sa vision pour ce site, et de gérer de manière collective et partagée le terrain.

Ils proposent d’aboutir une proposition de  projet d’aménagement partagé, répondant aux différents besoins identifiés.

Le site de la pâture

Sur les cartes historiques (Cassini et photo aérienne des années 50), nous voyons la situation du site par rapport au centre-bourg. Ce n’est que récemment que l’urbanisation a rattrapé le site en question, qui a été longtemps
entouré par les champs agricoles. Nous constatons la présence historique de la ferme de l’Hôtel, ainsi que du chateau de l’Hespel et de son parc arboré.

Une des qualités principales du site est l’ensemble de ses «bordures», de ses limites avec le contexte urbain et agricole qui l’entoure. Entre alignement de chênes, fossés végétalisés, route pavée, carrefour important à
l’échelle de la ville, vues, et proximité avec la Ferme de  l’Hôtel (accueillant un projet de rénovation importante), le site semble avoir une position tout à fait stratégique.
Tout ça révèle d’autant plus ce «vide», cette respiration pleine de potentiels, invitant à rêver tous les possibles.
L’enjeu des connexions avec ce contexte contrasté est soulevé.
En outre, la superficie importante, la forme géométrique parfaite de la parcelle, et ses limites claires laissent entrevoir la possibilité de mettre en place une diversité d’usages, de fonctions, d’éléments paysagers, afin de répondre
à plusieurs besoins.

Diagnostic paysager et social : ateliers collaboratifs

Lors de 4 ateliers, sur un peu plus de 2 mois de temps, et avec quelques séances d’arpentage du site, nous avons travaillé avec les habitants-jardiniers, mais aussi avec les techniciens de la mairie (service parcs et jardins) et le maire de la ville de Bondues, sur le diagnostic de cette pâture, en partie jardinée, cultivée, en partie pâturé, en partie non utilisée etc.

Au fil des ateliers, nous avons abordé les questions des ressources, des besoins, des envies, nous avons partagé les notions de « beau » de « sauvage », nous avons parlé permaculture, gestion transitoire, écopâturage. Nous avons visité un jardin, réfléchis à la gestion, au rôle de chacun, et aux intérêt de chaque partie…

Et c’est sur la base de ces ateliers que Les Saprophytes ont proposé un projet d’aménagement et un processus de mise en oeuvre pour la pâture Permagora, un jardin partagé, espace ressource, de loisirs et d’apprentissage.

Projet

Cette solution met l’accent sur l’importance et le rôle des chemins. Ils sont supports de signalétiques, d’informations, permettent la promenade, la découverte des différents espaces, tantôt fins, tantôt larges etc.
C’est aussi une réflexion sur le plan de plantation qui est à mener. Les arbres sont à penser en relation aux chemins, et la plantation des haies périphériques
est le sujet d’une réflexion particulière et d’une stratégie décrite dans ce document. Le partage de gestion habitants-Ville peut s’adapter en fonction des envies et de la solidité du groupe d’habitants.

Processus

La base vie a été aménagée sous la forme d’un chantier ouvert, pendant les temps d’ouverture du tronçon. Il a s’agit d’asseoir le container (espace de rangement, outillothèque et matériothèque) sur une plateforme en bois, et d’imaginer du mobilier démontable, et rangeable dans le container.  En terme de mobilier, nous avons construits une dizaine de bancs, facilement déployable en fonction des besoins (ateliers, fêtes etc.).

Des ateliers autour de la signalétique ont  permis de rendre lisible un repérage des initiatives existantes, des initiatives de la petite ceinture, et des projets de références. Ce travail a permis d’alimenter en parallèle une cartographie interactive consultable sur internet.

La mission s’est terminé autour d’un chantier collectif de plantations d’arbres et d’arbustes, autour de l’espace de jeux. Une manière de clôturer le travail par une action concrète, symbolique, conviviale, et marquant le paysage de la pâture durablement.

Progressivement, nous laissons les aménagements de poursuivre, réalisés en interne par la ville de Bondues. Nous rendons visite aux techniciens sur le site, à leur demande, au fil des aménagements.