Site : Fresnes-sur-Escaut et Bruay-sur-Escaut

Date : juin-octobre 2015

Commanditaire : Le Boulon, scène nationale des arts de la rue

Action : démarche participative /immersion dans un territoire. Mise en place d’observatoires du paysage et construction d’un dispositif d’activation de l’espace public.

 

Le fil rouge de la proposition est la mise en place d’observatoires du paysage, permettant de porter un nouveau regard sur ce territoire entre Fresnes sur Escaut et Bruay sur Escaut. Par des excursions, des interventions légères, avec des « kits d’observation du paysage », nous tentons de souligner des points d’accroche sensibles , des repères identifiables par les usagers, une manière d’appréhender son paysage quotidien.

Nous souhaitons jouer sur les différentes échelles du territoire, entre l’individu et le grand paysage, être très petits, parlant d’une vision individuelle, à l’échelle de l’enfant à des objets plus imposants, reflétant une approche collective, une vision partagée du paysage.

Différents temps d’ateliers et différents outils nous ont permis d’expérimenter des modes variés d’observation partagée du territoire : ateliers avec les écoles, mise en place de «kits» d’observation distribués, chantier ouvert participatif etc.

L’intervention s’est conclu par la co-construction de l’escalatour, dispositif mobile d’observation et d’activation de l’espace public. Cette construction a été l’occasion d’un chantier ouvert in situ. Une déambulation festive a permis d’inauguré le dispositif mobile, marquant la fin de notre action, mais le début d’opportunité d’actions collectives dans ce territoire du bassin minier…

Deux cités, deux villes, Un projet

La cité Thiers, Bruay-sur-Escaut
Une forme d’abandon de la cité, des difficultés sociales sous-jacentes, à la veille d’un projet de rénovation urbaine.
L’objectif est d’ engager une réflexion sur cette cité qui véhicule une image de quartier difficile.
Il est important d’engager une démarche participative permettant aux habitants de porter un regard positif et créatif sur leur cité.
Une des spécificités de la cité est la présence d’équipements au cœur de la cité.
Le projet ANRU de la cité Thiers a commencé en 2014, pour accompagner la rénovation de 479 logements et des travaux de résidentialisation.

La cité Soult, Fresnes-sur-Escaut
Le projet ANRU est terminé.
La question qui prévaut aujourd’hui est comment les habitants s’approprient les transformations du quartier et le patrimoine de la cité? Qu’est ce qui fait patrimoine pour eux aujourd’hui?
Le projet de rénovation urbaine s’est articulé autour de la construction d’un équipement appelé «Le Quartier», accueillant une salle d’exposition. Une des spécificités de Soult est son parc urbain.

Des points communs
Au niveau du paysage, des constantes construisant ce territoire sont identifiées, et garantissent l’unité paysagère : l’Escaut, le cavalier, la forêt, le patrimoine minier…
3 thématiques sont repérées par ailleurs : le végétal, la lumière et l’urbain.
C’est un paysage évolutif vivant, un paysage façonné par l’Homme qui a beaucoup bougé.

La mise en place d’une démarche participative est imaginée à travers différents procédés :
-ateliers avec 2 classes, dans 2 écoles, une dans chaque cité.
La forme simple consiste à proposer 3 ateliers pour chacune des classes :
atelier 1 : sur le terrain, proposer des outils d’observation pour regarder le paysage.
atelier 2 : en classe, travail sur la représentation des observations/ atelier d’arts plastiques
atelier 3 : mise en place in situ et/ou construction de petits objets.
-Excursion urbaine tout public , autour de la distribution d’un kit d’observation à remplir et l’installation d’objets sur le parcours.
Un temps de restitution a eu lieu suite à ces différents ateliers.

Atelier avec les écoles

Nous avons proposé des ateliers dans les écoles de Bruay et Fresnes sur Escaut.

Ces ateliers avaient pour but de faire émerger des idées de projet sur des sites identifiés avec les enfants, lors d’une excursion.

A travers un travail de maquette, nous avons pu aborder la notion de projet, et questionner ensemble le rôle des espaces publics.

Balade urbaine tout public

Durant l’été nous avons proposé des excursions à Bruay-Escaut et Fresnes-Escaut à la découverte des paysages. Des kits d’observation du paysage ont été proposé pour accompagner les promeneurs-observateurs.

Le chantier ouvert de l’Escalatour

Durant une semaine, nous avons construit le dispositif mobile d’activation de l’espace public, nommé « L’Escalatour ».

Ce chantier s’est déroulé sur l’espace public, vu comme un chantier mobile, changeant de lieu chaque jour, entre Bruay et Fresnes-Escaut.

Ce chantier a été l’occasion de mobiliser les habitants sur la création de ce dispositif, ce qu’il pouvait suggérer en terme d’animation, et de sensibilisation à la question du paysage et de l’aménagement de l’espace public.

Première activation de l’Escalatour!

L’Escalatour, accompagné de musique, marionnettes et circassien a exploré un tronçon de l’ancien cavalier minier.

Puis toujours en musique, il s’est déployé au pied de l’ancienne gare de Fresnes sur Escaut, révélant son potentiel caché en terme d’occupation de l’espace public.

Assises, point haut d’observation, abri, tapis et coussins, tableau sont dissimulés dans l’Escalatour, se déployant pour offrir un espace de partage, d’échange, de débat.

L’Escalatour est un dispositif mobile d’activation de l’espace public, une boîte à outils pour questionner les projets urbains, l’espace potentiel de la concertation pour les 2 villes…