Site : exposition itinérante inauguré en octobre 2015 à La Condition Publique, Roubaix (59)
Date : conception-réalisation : mai à octobre 2015 / travaux complémentaires : juin 2016 / tournée pendant 2 ans
Commanditaire : CERDD (Centre Ressource du Développement Durable)
Action : création artistique et production des matériaux de l’exposition « +2°C – Le changement climatique près de chez vous »
Partenaires : Marion Boucharlat (design d’information)

Créée dans le cadre de la COP 21 (conférence internationale sur le climat de l’ONU), l‘exposition +2°C envisage les impacts du changement climatique dans la région Nord-Pas-de-Calais et montre ses liens avec nos modes de vie, notre territoire et son aménagement.
Elle propose d’imaginer des moyens d’agir aujourd’hui collectivement et individuellement pour limiter à 2°C la hausse des températures et pour adapter notre région au climat de demain.

Partant du principe que les germes du changement sont déjà là, les actions présentées, sont tirées de projets existants, qui développés peuvent servir de base à des stratégies d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique.

L’exposition est une invitation à se mettre en transition pour relever le défi climatique et produire un territoire plus sobre.

Les missions dans le cadre de cette commande ont été multiples :
Co-conception du principe scénographique avec le comité de pilotage du projet (Pôle Climat Nord-Pas-de-Calais, CERDD, ADEME, Conseil Général du Pas-de-Calais, Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais, DREAL, ExtraCité, GrDf, Météo-France, le Rectorat, Nord-Picardie Bois, RTE, MRES, CUD, MEL, la Condition Publique)
Muséographie : définition des contenus à partir de la base de travail fournie par le comité de Pilotage, choix de l’iconographie et conception des installations artistiques
Conception et réalisation de la scénographie de l’exposition (production des éléments : modules support d’expo, installations artistiques, conception d’un univers graphique cohérent)
Réalisation des documents techniques accompagnant l’exposition lors de son itinérance (transmission aux techniciens assurant le déplacement de l’exposition)

Objectifs 
-Donner des clés pour comprendre le changement climatique et ses impacts en région. Croiser constats et prévisions pour notre territoire.
-Proposer des alternatives pour transformer nos modes de vie et amorcer la transition de notre territoire.
-Valoriser les initiatives déjà présentes, qui, développées et généralisées, peuvent servir de base à la transition de notre territoire.
-Informer sur différentes échelles d’actions à entreprendre simultanément (actions au niveau des citoyens, des entreprises et des collectivités territoriales…).

Principes scénographiques
Une scénographie en îlots
L’exposition s’organise en 7 îlots, représentant chacun un type de territoire existant en région Nord-Pas-de-Calais: la ville, la campagne, les champs, les espaces péri-urbains (entre ville et compagne), les lieux de productions (sites industriels), les espaces naturels, le littoral et le territoire numérique.

Nous avons dégagé 8 problématiques principales pour le défi climatique : la consommation, le bâtiment, les transports, l’énergie, l’alimentation, la biodiversité, l’eau, les objets numériques.
Chacune d’entre elle a été rapprochée du territoire où elle est la plus criante et où elle pose le plus question (par exemple : la problématique de la « biodiversité » est associée à l’îlot « espaces naturels ») mais bien sûr tous les sujets sont transversaux et concernent l’ensemble des espaces régionaux.

Dans chaque îlot le visiteur retrouve deux niveaux d’information :
– l’état des lieux des « défis climatiques » à relever
– les « visions futures », solutions de 2050

Des supports d’information variés
L’exposition s’adresse à un public très varié, allant du professionnel initié au grand public (scolaires, habitants, élus, techniciens des collectivités, chefs d’entreprise). C’est pourquoi elle rassemble une grande variété de supports offrant différents niveaux de lecture : textes, chiffres clés, infographies, photos, vidéo, cartes, maquettes et installations artistiques…offrent autant de manière différentes d’aborder le sujet allant de l’approche analytique à l’approche sensible.

Un principe constructif : la « boîte-en-valise »
Le principe scénographique s’inspire d’œuvre de Marcel Duchamp qui a fait de sa valise, un musée portatif, sur le principe de cabinet de curiosité.
Ici le contenant devient support d’exposition et élément de scénographie. Les boîtes de transport, une fois ouvertes deviennent cimaises, toutes les faces et leur volume sont utilisés.

Une scénographie itinérante en Métropole lilloise et en région
Le principe constructif de la « boîte-en-valise » permet de répondre aux contraintes liées à la mobilité de l’expo. Les boîtes sont transportables, montables et démontables, permettent d’adapter la scénographie aux différents espaces d’accueil.

Une scénographie en bois
Le partenariat avec Nord-Picardie Bois a permis de fournir le matériau de base de la scénographie : le bois, en valorisant les producteurs locaux et soutenant le développement de la filière bois régionale et nationale.