Site : Territoire de l’Union, Roubaix, Tourcoing et Wattrelos

Date : septembre 2011-septembre 2014

Commanditaire : la SEM Ville Renouvelée, Tourcoing

Action :  organisation d’un festival de jardin accompagnant un projet de parc, et accompagnement à la création de 10 jardins.

Partenaires : Empreinte, bureau de paysage, mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre pour le parc de l’Union

 

C’est dans le cadre de la maîtrise d’œuvre du parc de L’Union, avec le bureau de paysage Empreinte mandataire, que cette mission s’inscrit. Il s’agit d’un projet de parc de 12 ha, au cœur d’une ZAC en construction, entre 3 communes, Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. Pour en savoir plus sur le projet de ZAC

Dans ce cadre, les Saprophytes ont lancé, en partenariat avec la SEM ville renouvelée, un appel à projet ouvert à tous! Espace public, jardin, lieu de convivialité, d’échange, nouvelles pratiques urbaines… Des projets ont été proposés et 11 retenus pour les 11 sites sélectionnés, en partenariat avec les structures locales associées, permettant ainsi de prendre place dans le grand projet de l’Union, et donnant lieu à la 1er édition d’un festival des jardins : le 1er juin 2013.

Ces jardins sont le fruit d’un travail collaboratif entre des structures locales et des aménageurs-constructeurs-artistes (professionnels ou étudiants).

Ce sont des jardins dans l’enceinte du parc , mais aussi dans des friches à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. C’est l’envie d’imaginer un parcours culturel à l’échelle de ces trois villes, pour faire venir du public dans le parc, et tisser du lien entre la friche et les quartiers alentours.
Par la participation active, il s’agit de faire émerger de nouveaux usages. C’est laisser une place aux habitants dans la construction et l’appropriation du parc, car ce sont eux les futurs usagers qui lui garantiront une belle vie.

Les Saprophytes proposent la coordination d’un festival de jardins et l’accompagnement de la construction et de la vie des jardins, en étroite participation avec les associations.
Ils proposent d’accompagner un projet, un parc et ses usagers, dans le temps. Prendre le temps de s’installer, prendre le temps d’installer de nouvelles pratiques dans cette grande friche en devenir.

Prenez place à l’Union, construisez un jardin, occupez l’espace public !

De l’éphémère au durable
Mettre en place un processus d’appropriation qui permette de re-questionner les usages et les pratiques de la ville.
Par l’éphémère, nous pouvons imaginer renouveler une approche de l’aménagement urbain souvent assujetti à des procédures et des contraintes lourdes. Nous pouvons «oser » l’expérience.
Quant à l’action durable qui découlera de ces événements, elle se situera alors dans les pratiques, les modifications des usages de la ville, plutôt que sur les traces physiques laissées.
Finalement, faire en sorte que le souvenir soit plus précieux que l’objet en soi…. Nous partons du postulat que la durabilité des processus peut être suscité (ou non) par l’éphémère.
L’événementiel, la dimension festive implique quant à elle la dimension créative pour l’urbanité.

Le jardin : support de gestion transitoire, d’expérimentation et de rencontres
Passer de l’échelle urbaine (le parc) à l’échelle humaine (le jardin)
S’étendre aux friches avoisinantes. Imaginer un festival « sans frontière », permettant tous les possibles, et toutes formes d’appropriation. Travailler les bordures de ce futur parc permettant ainsi d’anticiper son appropriation.

 

Une coproduction du parc et une implication des habitants au travers de la mise en place d’un festival des jardins

Les Saprophytes ont lancé un appel à projet ouvert à tous! Espace public, jardin, lieu de convivialité, d’échange, nouvelles pratiques urbaines… Des projets ont été proposés et 11 retenus pour les 11 sites sélectionnés, en partenariat avec les structures locales associées, permettant ainsi de prendre place dans le grand projet de l’Union, et donnant lieu à la 1er édition d’un festival des jardins.

Ce festival, ce sont des jardins construits par les habitants, et des jardins construits par des professionnels ou des étudiants volontaires. Ce sont des jardins dans l’enceinte du parc, dans la ZAC, dans des zones en devenir, mais aussi dans des friches à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. C’est l’envie d’imaginer un parcours culturel à l’échelle de ces trois villes, pour faire venir du public dans le parc.

Par la participation active, il s’agit de faire émerger des nouveaux usages auxquels on n’aurait pas pensé. C’est un festival qui va voir naître des jardins pérennes et d’autres éphémères. C’est laisser une place aux habitants, dans l’appropriation du parc, car ce sont eux les futurs usagers qui garantiront une belle vie au parc. C’est donner l’espace à une expertise d’usage.

C’est un moment festif, culturel, fédérateur, permettant de communiquer autour du projet du parc, mais aussi autour du projet de la ZAC. C’est une manière de faire vivre le temps du chantier, un moment unique où tout sort de terre, où tout prend forme.

Calendrier :
Ecriture du cahier des charges/ recherche des terrains à investir // septembre 2011-septembre 2012
Lancement de l’appel à projet// septembre 2012
Visites des sites avec les candidats // 15, 24 et 31 octobre 2012
Remise des offres // 7 janvier 2013
Chantier // mars 2013- septembre 2014// dont un workshop du 24 mars au 6 avril 2013
Inauguration des jardins, temps fort // 1er juin 2013

Le rôle et les missions des saprophytes

Les Saprophytes se situent avant tout dans l’animation, l’organisation du festival et la construction des jardins éphémères, en étroite participation avec les habitants, et dans un souci d’auto-construction.

Nôtre rôle se définit sur plusieurs échelles d’intervention, à différentes phases du projet. Nous revendiquons une démarche la plus globale possible, s’étalant sur le temps de la mission de maîtrise d’œuvre (5 ans), et en connaissance du projet final de la ZAC.

-Nous avons motivé des groupes d’habitants à participer au festival, et à devenir les gestionnaires de leur propre jardin, créé collectivement.

-Nous accompagnons les habitants jusqu’à la construction de leur jardin : dessin, choix des matériaux, construction, pour garantir une justesse dans l’aménagement, et un respect des règles incontournables.

-Nous restons à l’écoute du projet de la ZAC, en tentant de coller au mieux aux phases du chantier de la ZAC. Les jardins questionnent le futur de la zone, par le choix de leur emplacement, par les thématiques choisies… Par cette démarche, nous souhaitons intégrer les populations aux transformations urbaines à venir, afin de faciliter leur adhésion, par une participation active.

-Nous gérons la coordination avec les artistes extérieurs participant au festival, tout en garantissant des rencontres, des passerelles entre ces derniers et les habitants-jardiniers.

-Nous animons deux semaines de chantiers participatifs et collectifs autour de la construction des jardins. Ainsi nous garantissons l’esprit collectif, festif, auto-construit et novateur du festival.

-Nous garantissons une mise en réseau des différentes initiatives, permettant à chaque porteur de projet de profiter de l’expertise des autres projets…

En 2013, ce fut la première édition de la fête des jardins rêvés!

Espace public, jardin, lieu de convivialité, d’échange, nouvelles pratiques urbaines… Des équipes ont proposé un projet sur l’un des 11 sites sélectionnés, en partenariat avec les structures locales associées, et ainsi, elles ont pris place dans le grand projet de l’Union !

Les jardins ont été inauguré le 1er juin 2013, autour d’une grande randonnée urbaine.

En septembre 2014, autour d’une visite collective en bus des jardins réalisés pendant plus d’un an, nous mettons fin à l’édition 2013, et plus globalement à la démarche de la fête des jardins rêvés. Il n’y aura pas de nouvelle édition en 2015, comme il en était question. Le comité de pilotage incluant la SEM, les villes de Roubaix, Wattrelos et Tourcoing, ainsi que Lille métropole s’est réuni, et face aux nombreuses évolutions du projet du parc, face aux nouvelles équipes municipales, face aux nouvelles contraintes de sécurité et d’usages du futur parc, face aux difficultés budgétaires, la fête des jardins ne peut être reconduite.

Ceci étant, les jardins sont pour certains toujours là! Les racines dans la terre, les feuilles dans la lumière, les jardiniers toujours à l’œuvre. Alors n’hésitez pas à aller les visiter, à donner la main aux jardiniers, ces jardins existent.