Site : Quartier du Pile, Roubaix (59)

Date : depuis 2011

Commanditaire : Projet auto porté

Action :  atelier de design et de bricolage public

PartenairesLa Condition Publique EPCC, la Fondation de France, la Ville de Roubaix

 

FAB est un atelier qui développe et démocratise l’aide à l’auto-réhabilitation, à l’écoconstruction et au réemploi des matériaux en architecture.

La Fabrique d’Architecture(s) Bricolée(s) est la prolongation d’une démarche menée à l’initiative des Saprophytes dans le quartier du Pile depuis 2011 (projet auto-porté par le collectif).
Ce projet était à son origine un atelier de bricolage mis en place grâce à un camion-atelier qui proposait dans le quartier du Pile (Roubaix), sur l’espace public un service gratuit d’aide à l’auto-construction et au bricolage, avec un atelier ouvert à tous et gratuit.
Depuis 2015, la démarche a évolué pour s’implanter et se sédentariser à la Condition Publique à Roubaix. Nous y avons aménagé un atelier dans une des halles de cet établissement culturel. L’atelier est gratuit et ouvert de manière hebdomadaire.

FAB a pour objectif :

1. DEVELOPPER le réemploi en architecture
Il s’agit de trouver des filières de matériaux auprès des entreprises du bâtiment mais aussi et surtout issus des chantiers de construction et déconstruction et de trouver de nouveaux usages à ces matériaux dans la construction.

2. PARTAGER DES SAVOIR-FAIRE autour des matériaux et de leur mise en œuvre
L’objectif est de transmettre les expérimentations effectuées sur les matériaux issus du réemploi. Pour ce faire nous organisons des stages thématiques afin de promouvoir le réemploi et l’auto-réhabilitation (cf programme).
Dans un premier temps, en juillet 2015, nous avons organisé un casting de bricoleurs pendant le festival « Pile au RDV » organisé par la Condition Publique. Notre objectif a été de créer une équipe de bricoleurs qui participent à la construction de l’atelier de bricolage avec des matériaux issus du réemploi ou naturels (bouteilles en verre, terre crue, etc.).

3. AIDE à l’AUTO-REHABILITATION
En tant qu’architectes, nous nous présenterons comme des appuis techniques, des conseillers, offrant notre aide et nos conseils pour la réalisation de différents projets individuels ou collectifs.
Nous voulons donner accès à un lieu ressource ouvert qui permette à quiconque a un projet d’aménagement de venir prendre des informations, ouvrir un livre sur le sujet, se former à des techniques.
Nous ferons une permanence pour toute personne ayant un projet de construction ou de réhabilitation.

L’atelier de bricolage mobile

Tout a commencé en 2011, autour d’un atelier mobile et pédagogique d’architecture, qui se déplace et qui permet d’aller au cœur des quartiers à la rencontre des habitants et de leurs besoins. En tant que professionnels de l’aménagement, nous militons pour une pratique micro-locale de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage, au plus près des habitants des quartiers. L’atelier mobile ou “F.A.B” est alors une occasion nouvelle d’interroger la ville, l’habitat et d’offrir la possibilité d’agir concrètement par la construction. Elle est dédiée aux habitants et a pour objet de les amener à porter un regard “créateur” et “innovateur” sur leur cadre de vie, leur quartier, en les impliquant dans une démarche active basée sur la création, la construction…
Le camion se veux comme un lieu simple, ouvert à tous, faisant tomber les à priori sur une pratique élitiste de l’architecture. Il est à la fois une fabrique et un «lieu de conseil et de consultation d’idées neuves».
Le camion-atelier, par sa capacité à se déplacer et à s’installer sur une place, une rue ou un square, au plus près des habitants que nous voulons impliquer, est un outil précieux au processus que nous souhaitons instaurer. Par sa seule présence, il modifie l’espace public et crée l’évènement. Le camion-atelier de la « F.A.B », devient alors comme un objet-signalétique fort qui annonce notre venue et crée un micro évènement.

L’atelier est resté mobile 2 années consécutives, permettant de tester différents lieu du quartier du Pile, différentes temporalités, moments, et permettant de tisser du lien avec les habitants du quartier.

En travaillant sur l’espace public, nous avons attiré l’attention des passants. Les Saprophytes ont suscité la curiosité, provoqué l’échange autour du bricolage, sont allés à la rencontre des habitants et ont proposé leur aide pour la réalisation de projets individuels.
Les ateliers ont encouragé la coopération entre les différents habitants : personnes âgées, bricoleurs «confirmés», enfants ou simples «habitants» curieux. Ces publics ont été accueillis et encouragés à échanger leurs techniques, leur habileté, leurs astuces ou leur temps libre.
Nouveau lieu et support de lien social dans un quartier, la F.A.B est un point de rencontre, un prétexte à des rendez-vous, à des moments festifs sur l’espace public.
Une amorce pour penser la pérennité du projet, autour d’un atelier de bricolage public, ouvert, auto-géré, fixe dans le quartier, où chacun pourrait trouver les outils et les techniques nécessaires à la concrétisation de ses projets d’aménagement!

Un ancrage dans le Pile

Un atelier de bricolage en libre-service
L’objectif est de proposer des plages horaires régulières et librement accessibles pour les habitants intéressés par la démarche (en leur proposant de devenir adhérents). L’objectif principal de cet atelier en « libre service » est de favoriser l’émergence et la réalisation de projets personnels, de donner accès à des outils et à des matériaux.

Une matériauthèque
La matériauthèque est composé soit de matériaux issu du réemploi soit de surplus de nos projets. Nous avons mis en place un SEL (système d’échange local) qui nous permet d’échanger ces matériaux contre de la main d’œuvre dans nos chantiers participatifs..

C’est aussi un laboratoire de création de nouveaux matériaux. Ces matériaux issus du réemploi et/ou naturels sont fabriqués et testés avec ceux qui le souhaitent dans notre atelier de Roubaix : brique de verre, béton de papier, adobe, etc.

L’outillothèque
L’atelier est équipé de tous les outils permettant de construire de l’architecture. Et c’est aussi un outil à part entière qui nous permet de réaliser, de préfabriquer et de tester des mises en œuvre que nous pourrons réutiliser dans nos projets. Nous les mettons au service du Club. Elle permet aux adhérents de pouvoir disposer gratuitement d’outils (sous forme de prêt).

Expérimentation : la mycotecture

Un autre axe de la matériauthèque est d’expérimenter des matériaux issus de la mycologie. Le mycélium, racine du champignon, nous sert ici d’agglomérant. Le substrat est issu des déchets de restauration (marc de café), de l’industrie agro-alimentaire (drèche de brasserie) et de l’agriculture (paille). Nous travaillons à un montage de partenariat avec Polytech Lille pour tester des briques isolantes, des cloisons légères, des carreaux de parement, etc.

En parallèle, FAB est l’atelier mobile que nous utilisons dans nos projets de construction. c’est pour nous l’outil indispensable à la réalisation de nos chantiers participatifs. Nous militons pour que nos chantiers soient au minimum ouvert, c’est a dire visitables, visibles, où une médiation est possible entre les professionnels et les futurs usagers. Les chantiers participatifs intègrent des amateurs à la construction d’éléments d’aménagement. Les mises en œuvre sont adaptées pour être appropriables. Nous concevons le chantier comme un acte culturel, et non comme un travail de manutentionnaire. Le chantier, c’est aussi là où se décident beaucoup de chose.