Site : l’avenue du Peuple Belge, Lille

Date : 18 et 19 septembre 2011

Commanditaire : Ville de Lille, dans le cadre des journées du patrimoine

Action : construction de bateaux origamiques

Partenaires : Compagnie La Fraise aux vents

A l’occasion des journées du patrimoine, les Saprophytes proposent aux passants, aux curieux, aux bricoleurs, d’aider les habitants du quartier à reconstituer la flotte de la Basse Deûle.
Les voitures qui circulent actuellement sur l’avenue du Peuple Belge seront en effet bientôt remplacées par autant de bateaux permettant de continuer à faire les courses, aller voir les voisins d’en face, aller à l’école…
Pour cela, un seul modèle commun à tous les bricoleurs : le bateau origami japonais qui va se décliner en différents matériaux, différentes couleurs et différentes tailles.

Les Saprophytes ont fabriqué en amont des Journées du Patrimoine une série de bateaux en pliage et deux gros bateaux en bois reprenant la forme de l’origami. Cette flottille incongrue installée sur l’une des pelouses de l’avenue du Peuple Belge constitue la base de l’installation.
Les 17 et 18 septembre, les Saprophytes, transformés en architectes navals, ont invité les passants à participer au chantier afin d’agrandir la flotte.
Avec des papiers de différentes tailles, motifs… chacun a construit un ou plusieurs bateaux qui ont rejoint l’installation.
L’impact visuel de l’installation augmentera, se modifiera au gré des passages, de l’implication de chacun.

L’installation a été animée par une intervention clownesque, détournant les ambitions du projet urbain sur le Peuple Belge, et apportant une note décalée à l’installation, grâce à la compagnie La Fraise au vent.