Site : Cité Darcy – Hénin-Beaumont (59)

Date : 2011-2014

Commanditaire : Ville d’Hénin-Beaumont (service culture)

Action : redécouverte et reconquête poétique des espaces publics de la cité avec ses habitants, en 3 épisodes, sur 3 ans

Partenaires :
Isaac Stillwell photographe-vidéaste

collectif ETC (épisode 2)

Cie Les Tambours Battants (épisode 3)

Fanfare Kality Street (épisodes 1 et 2)

Les Trois Coups (épisode 2)

Fanfare Gettabang (épisode 3)

Lorsqu’en 2011 nous arrivons à la cité Darcy, le quartier se prépare alors à recevoir plusieurs chantiers de la rénovation urbaine, notamment autour de l’école primaire Michelet.

Le projet [Les Beaux Monts d’Hénin] est conçu dès le départ en 3 épisodes devant se dérouler sur 3 ans, avec l’envie d’impliquer les habitants du quartier dans une redécouverte et une reconquête de l’espace public en tant que lieu de rencontre, de lien social et du « faire-ensemble ».

Les différentes étapes du projet cherchent à mettre en valeur les qualités du quartier et de ses habitants, ainsi qu’à expérimenter ensemble une manière de construire le quartier, ses espaces et ses moments festifs, à inviter les habitants à devenir acteurs de la construction de leur quartier.

Très vite, lors des premiers échanges avec les habitants, naît l’envie de faire renaître une fête, en s’inspirant de la fameuse ducasse que la Cité Darcy organisait autrefois tous les ans.

Ceci prend la forme en 2011 du « Grand jeu de piste » à la redécouverte de la cité Darcy, en 2012 de « Ducasse on the Moon » et en 2013 de « La Grande Récolte, les jardins font leur ducasse ».

Episode 1 // 2011 // Grand jeu de piste

Temps de rencontre des habitants et du territoire

Un temps de résidence in situ nous permet de rencontrer ce territoire et ses habitants, de comprendre son histoire, de regarder, sentir, écouter. Nous lançons une première invitation à explorer les possibilités offertes par différents espaces du quartier, en les investissant et le transformant le temps d’une journée festive qui prend la forme d’une jeu de piste. Chaque épreuve du jeu propose de transformer un site par des micro-interventions collectives (graff-tricot, poésie, construction de mobilier, cuisine mobile…)

Episode 2 // 2012 // Ducasse on the Moon

Faire émerger remarques, avis et rêves pour le devenir de la Cité Darcy.

Construction d’une représentation collective du quartier à partir de portraits de la cité (ses habitants, ses maisons, sa nature, son école). Ces portraits ont été présentés lors de la fête sous la forme d’une exposition à ciel ouvert disséminée dans le quartier.

Sur la base de cet état des lieux, recherche d’un espace qui puisse jouer le rôle de centre pour le quartier, espace de rencontre fédérateur pour la vie de la Cité.

Cette réflexion nous mène, lors d’un temps fort d’une semaine en été, à l’expérimentation de l’aménagement de lieux de vie, de jeux, de rencontre dans le quartier, à partir d’une occupation collective du terril 85, vestige de l’histoire du quartier. L’installation incongrue d’un campement sur ce lieu central et symbolique, est le point de départ d’actions multiples dans les espaces de la cité : construction de bancs dispersés sur les espaces publics, construction d’un toboggan sur le terril, exposition des portraits réalisés pendant l’année dans un square et une rue, réalisation d’un film-fiction, le tout avec l’énergie et la créativité du collectif ETC.

La « Ducasse on the Moon » clôture la semaine avec une réinterprétation sur terril de la fête qui avait autrefois lieu chaque année pendant plusieurs jours dans la cité. Jeux en bois fabriqués maison, concours de frites, projection du film Jean de la Lune tourné dans et avec le quartier, musique, déambulation et exposition dans le quartier.

S’appuyant sur la poésie du site, cet épisode est une invitation à rêver collectivement les espaces publics de la Cité Darcy.

Episode 3 // 2013 // La Grande Récolte

Engager une démarche active en invitant les habitants à investir leur quartier.

Rassembler les savoir-faire pour jardiner, cuisiner, construire et raconter ensemble le quartier.

En s’appuyant sur les thèmes du jardinage et du jeu identifiés au cours de l’année précédente comme fédérateurs d’envie et de motivations de la part des habitants, leur proposer de prendre part à la construction collective d’un lieu et d’un moment convivial de rencontre pour le quartier.

Au printemps, plusieurs « jardins de compagnie » (jardins à roulettes) sont construits en atelier ouvert et confiés à des familles d’accueil chargées de prendre soin des pieds de tomates, courges, plantes aromatiques… destinées à être cuisinées pour la Grande Récolte, fête de quartier prévue en septembre.

En été, un campement-atelier propose pendant une semaine de préparer d’autres éléments pour la fête : construction de mobilier, expérimentation de recettes, couture des tabliers, réalisation d’un teaser vidéo avec Tambours-Battants, entretien des jardins de compagnie…

En septembre, une autre semaine de résidence permet d’investir le square Occre, lieu de la fête : construction d’un dôme, animation d’une cuisine publique toute la semaine dans différents lieux du quartier (dégustation de plats et gâteaux de saison), installation du fournil, affichage dans la rue, préparation du spectacle…

Puis La Grande Récolte, avec préparation collective d’une grande soupe, d’une compote et de petits pains (sous la direction de Martine, boulangère du quartier), jeux, concours sur le thème des légumes, spectacle déambulatoire de Tambours Battants, fanfare et grand repas collectif.

Plus tard dans l’année, l’ensemble du mobilier construit pour la fête sera recyclé avec les enfants d’une classe de CM2 du quartier pour créer des éléments d’aménagement pour la cour de leur école temporaire (pendant les travaux de l’école Michelet), suite à un travail de co-conception réalisé sur plusieurs semaines.

En lien étroit avec le processus de travail avec les habitants du quartier, nous participons à un groupe de travail sur la mise en valeur et l’aménagement de la ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) des terrils 85/89/105 de la Cité Darcy.

Ce groupe de travail réunit différents services de la ville d’Hénin-Beaumont (DAT, service citoyenneté, maisons de quartier, services techniques), associations locales, CACH, CAUE, CPIE chaîne des terrils, afin de réfléchir collectivement à la définition d’un projet d’animation, de sensibilisation à l’environnement et à plus long terme d’aménagement des 3 terrils.

C’est l’occasion de revenir sur l’expérience de « Ducasse on the Moon » et l’installation du toboggan sur le terril 85, en incluant cette expérience dans une réflexion plus vaste à l’échelle du territoire de la ville et en mettant un lien ce site avec d’autres terrils.