site : La Courneuve, îlot Carême Prenant et terrain Poincarré
commanditaire : Ville de la Courneuve et Plaine Commune
action : accompagnement de la mission de maîtrise d’oeuvre pour les aménagements paysagers de l’îlot Prenant et le terrain Poincaré/ création d’éléments graphiques de communication, mise en place d’un chantier participatifs et mobilisation des habitants/ information active et préfiguration des sites.
date : 2012-2014
partenaires : en équipe avec le bureau de paysage Empreinte, mandataire du groupement, et Osmose, bureau d’étude technique
création graphique : Heureux les cailloux
Solène Boyron, comédienne
Conception, réalisation et animation du chantier participatif : collectif Cochenko

Entre septembre 2012 et septembre 2014, les Saprophytes ont accompagné le projet de maîtrise d’œuvre de l’agence Empreinte, pour la conception et la réalisation d’un jardin et d’un parc urbain à La Courneuve.

Plus que dans un processus de concertation réelle nous avons souhaité développer une démarche d’appropriation progressive du projet de ces deux jardins.
Nous sommes partis du postulat que la dimension réduite de chacun de ces sites et leur complémentarité de typologie et d’usages futurs se prêtaient à une réflexion d’ensemble et à une démarche globale visant à les fédérer autour de la même image d’un grand parc de quartier : des parcelles de jardin pour les habitants, un espace de jeu en sable, un verger…

Nous avons donc souhaité travailler sur la relation à créer entre les deux sites, de l’îlot Poincaré, à l’îlot Carême Prenant, afin qu’ils existent dans l’imaginaire collectif comme un ensemble, un «réseau» de parcs au cœur du quartier.

2012-2013 : CRÉATION D’UNE IDENTITÉ VISUELLE DU PROJET

Nous avons proposé, avec les graphistes d’Heureux les Cailloux une identité visuelle, portant l’identité du projet pour l’accompagner jusqu’au chantier (et jusque dans le projet d’aménagement lui-même). Elle devait servir à la réalisation des supports de communication (flyers et affiches) mais également comme base à la réalisation d’interventions de préfigurations sur l’espace public, servant à communiquer de manière plastique et concrète sur le projet.
L’idée était que ce vocabulaire graphique informe sur les usages et les pratiques proposés dans le projet dessiné par Empreinte : Il s’agissait également d’illustrer la notion de passage, de lien entre ces futurs jardins.
En lien étroit avec Empreinte et les premières esquisses de leur projet, nous avons travaillé sur la conception de ce « fil rouge » de jardins, fait de passages entre les différents espaces et avons proposé qu’un nom soit donné aux projets pour les faire exister, en amont du chantier comme un ensemble de jardins. C’est le nom « au fil des jardin » qui a été retenu par les partenaires du projet.

AUTOMNE 2013 : CHANTIER DE PRÉFIGURATION IN SITU

L’objectif était de préfigurer par une intervention artistique et poétique, les usages et aménagements projetés. Il s’agissait d’annoncer les transformations à venir (le démarrage prochain du chantier) et de les faire exister sur le terrain, de rendre palpable le projet en cours et les transformations à venir.
Ce travail a été inspiré et nourri d’un important travail graphique pour décliner l’univers graphique à une échelle urbaine : Heureux les Cailloux à créé des logotypes et des symboles figurant les usages projetés dans les futurs jardins : Les interventions que nous avons mené avec comme outil la peinture et l’affichage, ont repris les éléments forts des projets d’aménagement des jardins pour venir les inscrire autour des sites.
Ces actions de préfigurations dans le cadre d’une semaine d’immersion passée sur place et ont été accompagnées par la conception d’un support ludique et pédagogique explicatif du projet distribué aux habitants.

  • sapro-courneuve
  • sapro-courneuve
  • sapro-courneuve
  • sapro-courneuve

JUIN 2014 : VISITE LUDIQUE DU CHANTIER

Il s’agissait aussi de rendre le temps du chantier visible et palpable pour les habitants. Nous voulions concevoir cette visite comme un temps convivial, ou le chantier est ouvert et se donne à voir.
Nous avons conçu une visite de chantier sous la forme d’une déambulation sur les deux sites. Animée sur un ton humoristique et décalé par Solène Boyron, comédienne, la visite consistait à raconter ces jardins en cours de construction et de faire imaginer les futurs usages que les habitants pourraient en avoir.

JUIN 2014 : ORGANISATION D’UN CHANTIER PARTICIPATIF ET MOBILISATION DE STRUCTURES PARTENAIRES

photos Cochenko

Dès le début de notre mission en 2013, nous avons proposé au maître d’œuvre et à la maîtrise d’ouvrage, l’organisation d’un chantier participatif au sein du futur chantier global d’aménagement des sites. Il s’agissait pour nous d’impliquer par l’action les habitants dans le temps symbolique du chantier et la construction des jardins, une démarche originale visant à impliquer, par le chantier et l’action concrète, les habitants en leur transmettant des savoir-faire et qui n’avait jamais été testée dans ce contexte d’un projet de maîtrise d’œuvre.
Nous avons proposé de le situer au sein de l’îlot Carême-Prenant dont une partie sera transformée en jardin de culture (avec des parcelles dédiées aux habitants et aux associations). Nous proposé que ce chantier participatif puisse consister en la conception et la réalisation d’un lieu de rencontre convivial pour les futurs jardiniers.

En juin 2013, afin qu’une équipe de concepteur/constructeur puisse être mandatée pour cette mission, nous avons rédigé un cahier des charges, pour un lot spécifique « chantier participatif », au sein du DCE du marché de travaux rédigé par Empreinte. C’est le collectif Cochenko qui a été retenu suite à cette consultation.
Ce collectif a d’abord eu à sa charge la conception de l’espace de convivialité, à partir du cahier des charges et des éléments de programme que nous avions décrit : l’espace devait comprendre un auvent, une grande table et des bancs, un plan de travail, un four à pain, du mobilier d’assise mobile, des nichoirs à oiseaux et des petits éléments de signalétique pour le jardin.
En amont du chantier, Les Saprophytes avaient la mission de rechercher puis de rencontrer et mobiliser des associations ou structures du territoire susceptibles d’êtres intéressées par la participation à ce chantier. Il s’agissait d’arriver à impliquer différents publics du quartier, adultes, jeunes, enfants sur des temps dédiés et avec une véritable ambition de transmission de savoir-faire et d’appropriation de ce temps de chantier.

Le chantier participatif s’est tenu en juillet 2014 sur quatre semaines.
A mi-parcours du mois de chantier, nous avons animé avec l’équipe de Cochenko un temps convivial sur le chantier, sous la forme d’une après-midi autour de la fabrication de pain et de pizzas, et de confiture grâce aux fruits issus des arbres du site.
Les travaux d’aménagement des jardins ont été totalement achevés en 2015.

photo Cochenko