Les Saprophytes aiment la spontanéité, l'humour comme force critique, les rencontres fortuites ou provoquées, les surprises, les animaux petits ou gros, les détournements, les pirateries, les zones autonomes temporaires, les usages multipliés sur un même lieu, le recyclage, les chariots de supermarché, les clowns rebels, les couleurs de la ville, la carbonade flamande et la bière belge, les mauvaises herbes, les repas de quartier, l'éphémère, Banksy, la bicyclette, la diversité, les champignons, mettre la main à la pâte, ...
 
articles trouvé(s) dans le site

La fabrique Autonôme d'Architecture(asso. FLUX)

trouvé dans catégorie : A Fabrica minhoca

La fabrique Autonôme d'Architecture(asso. FLUX)

Projet de production de briques écologiques et construction d'un mobilier d'espace public à Marica, RJ, Brésil
Août 2008

Équipe
Fluxiens : Damien, Baptiste, Hélène, Julie, Florence et Pascaline,
intervenants extérieurs : Judith, Gabriel, Giovanni, Sança, Florence et Chloé
aidé par la communauté, et en particulier les enfants


L'exposition

Après maints rebondissement sur le projet de fabrique de brique qui nous anime depuis plus de deux ans, la fabrique a fini par naître, une première fois, à Marica, dans l état de Rio de Janeiro.

Le projet initial était de sensibiliser les communautés sur la brique de terre comprimée et sur d'autres techniques alternatives de construction, conduisant à une petite production utile à la collectivité. A plus large échelle, en rencontrant des personnes motivées, nous imaginions la mise en place d'une fabrique de briques gérée par la communauté.

Le projet de Marica a été initié à l'occasion de l 'inauguration d'une installation de l'artiste Jarbas Lopes, dans une communauté de São José de Imbassai à Marica. Il s'agissait d'une installation nommée la cycloviaéra, prônant l'utilisation de la bicyclette.
Flux a pu investir un espace du terrain pour déployer le combi, “mimi la minhoc'”, sensibiliser sur l'auto construction, et initier une production de briques.

Durant la journée de l'inauguration, le combi était entouré de plusieurs lieux de pédagogie et d 'information.
-Un espace galerie exposant le projet d'une fabrique de brique, sur panneaux.
-Un espace fabrique avec la presse manuelle et les outils nécessaires à la production de brique en terre crue.
-Un espace bibliothèque avec la consultation du manuel de l'auto construction.
-Un espace matériauthèque pour présenter les matériaux de recyclage possibles pour la construction.

Tous les enfants ont participé à la production de briques, avec un grand enthousiasme et beaucoup de curiosité. A la fin de la journée, la fabrique mobile avait fait naître une trentaine de briques.
L'installation a suscité un grand intérêt de la part de la communauté. La brique a séduit par ses qualités, écologiques, facile à faire et à mettre en œuvre, bon marché...


La construction d'un mobilier pour l'espace public

Avec le soutien de Jarbas et de la communauté, Flux a initié la construction d'un mobilier pour le terrain. Il fallait expérimenter la construction avec ces briques, ainsi que d'autres techniques utilisant des matériaux de recyclage ou écologiques.
La production de briques à continué pendant 4 jours, jusqu'à obtenir 350 briques environ. Les enfants de la communauté, accompagnés par quelques pères costauds ont participé activement à cette production utile pour le mobilier.

L'idée de créer un lieu de convivialité s'est concrétisée par la construction d'un banc intégrant un barbecue et un four à pain.

Les étapes de la construction

-terrassement-piquetage : ½ journée, 4 personnes
-fondations en pneus empilés et remplis de terre tassée. Mise en œuvre de la base du four et du banc, travail très physique principalement réalisé par Baptiste et Damien : 3 jours, 2 personnes

Inauguration de cette première structure. Fête sur la place, avec beaucoup d'amis curieux venus de Rio de Janeiro pour connaître le projet.

Pose de la brique, mise en œuvre du barbecue et de la structure brique du four à pain : 4 jours, 3 personnes
-construction du mur extérieur du barbecue. Jeu de légo très simple et très rapide.
-mise à niveau avec la terre à quelques centimètres au dessus des pneus, au niveau du four
-mise en œuvre du plancher du four : semelle béton (ciment/sable), premier lit de brique pour la fondation du four, remplissage de terre jusqu'au niveau de ce premier lit de briques, montage du mur.

Parallèlement à la pose des briques a été commencé la mise en place des briques sur les pneus pour constituer l'assise du banc. Joint entre les briques terre/ciment 10%
-la couverture des pneus, avec mise en place des bouteilles et des canettes : 3 jours, 2 personnes
-remplissage de terre entre les pneus, mélange terre/ciment 10% et nivellement de la surface



Le dôme pour le four, premier essai : 1 journée, 2 personnes
-tas de sable
-couverture en adobe, mélange terre/paille, séchée pendant 24 heures
-retirage du sable après un temps de séchage
-feu à l'intérieur du four afin de sécher et consolider définitivement la coupole.

Échec, le dôme s'est écroulé

-mise en œuvre de la chaux au niveau du banc et du soubassement du four. Mélange chaux 25% /sable 70% /plâtre 5% et un peu de terre rouge pour colorer l'enduit : 1 jour, 2 personnes
-parallèlement, mise en œuvre de la mosaïque au niveau d'une assise et sur le sol. Pause des azulejos sur lit de ciment 50% /sable 50%. Attention, bien mouiller la terre au préalable : 3 jours, 2 personnes
-nettoyage des bouteilles restant apparentes et des céramiques.

Le dôme, deuxième essai : 1 jour, 2 personnes
-structure en bambous, couverture en feuille de palmier
-consolidation de la structure par des étayes en brique à retirer une fois le four prêt
-couverture en adobe, 3 jours de séchage
-deuxième couche d 'adobe, 8 jours de séchage...
en attente de ce deuxième temps de séchage.... finalisation à la chaux et bouse de vache programmée

-plantation de deux arbres, fosses de plantation et tuteurs de protection.
-mise en œuvre de bacs de plantation dans des bouteilles en plastique pour cultiver des herbes aromatiques servant au futures grillades. Système en espalier.
1 jour, 1 personne

Inauguration du barbecue. Présence de quelques membres de la communauté.


Inauguration d'une installation de Jarbas au “Gentil carioca”

Vernissage autour des travaux de Jarbas, et de deux briques de terre compressée apportées fraîchement de Marica! A cette occasion, Flux se présente à un autre public et à la galerie «Gentil carioca » à Rio de Janeiro. Cette dernière est intéressée, et propose à l'association de mettre en place une exposition plus exhaustive pour présenter le projet.
Flux connaît une certaine prospérité ce soir là, plutôt flatteur et encourageant!


Les nouvelles perspectives du projet

Après l'inauguration du banc, c 'est à dire de la mise en place des pneus, nous avons été conviés chez Jarbas, grande réunion au sommet avec Raphaël, un habitant mobilisé sur le projet depuis le début, et Judith et Gabriel, deux personnes extérieures venues donner un coup de main, afin de parler de l'idée d'une école populaire d'architecture pour la communauté. Aujourd'hui Flux a rebaptisé cette institution en projet “la fabrique autonome d'architecture”.
Plusieurs points ont été soulevés quant à l'organisation et à la gestion de cette structure accueillant la presse manuelle :
-Jarbas se porte volontaire pour participer à l'achat d'un terrain, avec l'argent de la vente du combi. Il semble plus intéressant de mettre en place une fabrique stable, à un endroit précis, plutôt que de continuer sur l'idée une fabrique mobile qui demande une gestion plus compliquée.
-Jarbas accepte d'être le responsable de la fabrique
-Raphaël se propose pour la maintenance de la presse
-Jarbas soumet l'idée que la galerie “ Gentil carioca” pourrait être la personne morale et gestionnaire du terrain. Nous devons rencontrer la galerie le plus rapidement possible.
-Il est nécessaire d'établir un planning pour le service de prêt de la presse.
-Jarbas rappelle que son site, où nous logeons à Marica, peut servir de base d'hébergement lors de séminaire, conférence ou événement....

Flux doit, pour la concrétisation de ce projet, réfléchir au points énoncés ci-dessous :
-Dessin d'un projet d'architecture chiffré et pensé dans une échelle de temps.
-Rédaction d'un mode d'emploi pour le chantier
-Vente du combi et achat du terrain
-Compléter le manuel d'auto construction, mettre en place une bibliographie riche.
-Rédaction du contrat de gestion et des clauses qui protègent l'association et aident au bon déroulement de la fabrique.
-Compléter la liste de contacts divers, utile pour développer le projet, le communiquer etc...


Voila où nous en sommes au 29 août.
L'équipe retourne a Marica une semaine pour initier le bureau d'architecture qui va développer ce projet. Matériellement, il s' agira d'une table de travail sur le terrain de la construction, entre la pratique et la théorie, ouverts sur les interrogations de tous, et attentifs aux idées de chacun.

lien permanent

mots clés: Street art Architecture Ateliers Design Espace public Recyclage Processus

Lauréat du concours d'idées : Une Petite Architecture Citoyenne à Bezons Caue du Val d'Oise

trouvé dans catégorie : Le germoir

Lauréat du concours d'idées : Une Petite Architecture Citoyenne à Bezons
Caue du Val d'Oise

lien permanent

mots clés: Architecture Micro urbanisme participatif Processus Espace public

trouvé dans catégorie : Journal de l'UPF

preparation-dome

préliminaire à la construction d'un dôme géodésique... le premier dôme des sapro, sans doute pas le dernier!

lien permanent

mots clés: Architecture Design Agriculture urbaine Micro urbanisme participatif Gastronomie Expérimentation Processus

Champignon et architecture

trouvé dans catégorie : Saprophyte aux 3ponts

Champignon et architecture

Champignon et Architecture

'Saprophyte aux 3 ponts' est un projet d'agriculture urbaine dans un quartier de grands ensembles de Roubaix, Nord.
Le projet se déroule suivant deux échelles:


Une échelle urbaine et architecturale qui transforme le quartier en une ferme urbaine. C'est une échelle théorique qui propose divers formes d'appropriations. Elle se situe dans tous les espaces résiduels (caves vides, toit terrasses, appartement, etc.) en les transformants en espace de production agricole.


L'autre échelle se situe au niveau du social, du micro, de l'expérimentation et du politique. Cette échelle se veut une micro expérimentation de l'échelle urbaine. C'est une maquette à l'échelle 1:1.

Le projet consiste à construire une serre avec des jeunes du quartier dans un espace libre, à y faire pousser des champignons (pleurote) et faire un repas de quartier.

lien permanent

mots clés: Architecture Expérimentation Ateliers Micro urbanisme participatif Processus Agriculture urbaine

Saprophyte aux Trois Ponts: une Tactique urbaine

trouvé dans catégorie : MicroUrbanisme

Saprophyte aux Trois Ponts: une Tactique urbaine

Comment faire en sorte que des habitants s'approprient le quartier des 3Pts?

Il n'y a pas d'appropriation sans intérêt, c'est à dire qu'il faut trouver un prétexte, une situation que déclenche le phénomène. Ici, vu les problèmes économiques et sociaux, l'intérêt peut être productif. D'où l'idée d'une ferme urbaine qui s'insinuerait dans les coins et recoins du quartier. L'image du quartier en sera boulevervée. Mais ce n'est pas des jardins ouvriers ou familiaux mais bien une unité de production agricole. On pourrais faire pousser des légumes, des fruits, des fleurs, élever des vâches, des poules, tout ce qui peut s'adapter aux différents types d'espaces ( appartement, cave, toit-terrase, parking, prairie). Un fermier urbain s'en occuperait et le centre social la gérerait. Ensuite, la récolte se ferait par des saisonniers du quartier et ensuite les produits seraient vendus dans la coopérative. Des gens extérieurs et des habitants viendraient acheter des produits bios. Le quartier ne produirat plus que du chomage et de la violence. L'image médiatique s'en trouvera changée elle aussi.
Pour arrivé à ce résultat, il faut une tactique urbaine. Pour cela, il faut commencer petit et ensuite grossir petit à petit. C'est pour cela que j'ai contacté le centre social et la mairie du quartier pour leur proposer de fabriquer une proto-ferme (une serre) avec les jeunes du quartiers où l'on fera pousser des champignons (la situation, le prétexte) qui seront utilisés pour faire un repas de quartier. L'idée a fait boulle de neige et plusieurs actions maintenant se greffent à celle-ci. Un atelier va être créé avec l'association Dire Lire où des affiches, des scupltures, des tags raconterons l'histoire de l'invasion du quartier par des champignons. Ils seront ensuite diffuser dans l'espace publique, une sorte d'appropriation de l'espace publique. Paralèllement, un atelier de cuisine va fabriqué les sacs qui seront entreposés dans la serre et d'autres qu'ils emporteront chez eux pour la salle de bain. Il va aussi utiliser les champignons pour faire le repas de quartier. Toutes ces actions se feront avec tous les habitants volontaires quelque soit leurs âges, sexe, situation sociale. Des artistes vont intervenir dans les atelier et apporter leur aide et savoir faire( chef cuisto, graphiste).

lien permanent

mots clés: Micro urbanisme participatif Expérimentation Agriculture urbaine Processus

Quelles alternatives à la destruction des grands ensembles?

trouvé dans catégorie : Le projet architectural et urbain

Quelles alternatives à la destruction des grands ensembles?

« Comment faire avec pour mieux faire ? »

Avec la loi Borloo, de nombreuses barres et tours vont être détruites pour restructurer des quartiers entiers. C’est la nouvelle politique de la tabula rasa. Par ce mode d’action, le gouvernement pense que l’urbanisme et l’architecture sont les coupables des maux de la ville et qu’en détruisant, les problèmes vont se régler.
Mais quels sont ces problèmes ? Problèmes d’image qui caractérise une frange de la société que l’on ne veut pas voir. Problèmes d’appropriations ? Ces quartiers semblent impersonnels, aliénisant. Pourtant, les structures urbaines, architecturales et sociales existantes offrent des possibilités qui peuvent participer à la modification en profondeur de l’image, des usages et de la vie des quartiers.

Dans le cadre d’un tpfe (travail personnel de fin d’étude), une proposition d’alternative à la destruction des grands ensembles sera apportée. Ce diplôme propose d’explorer les possibilités qu’offrent ces structures pour rénover le quartier des Trois Ponts à Roubaix.

lien permanent

mots clés: Micro urbanisme participatif Architecture Agriculture urbaine Expérimentation Processus

Micro Urbanisme

trouvé dans catégorie : MicroUrbanisme

Micro Urbanisme

lien permanent

mots clés: Agriculture urbaine Micro urbanisme participatif Processus Ateliers Architecture

trouvé dans catégorie : MicroUrbanisme

10

lien permanent

mots clés: Agriculture urbaine Micro urbanisme participatif Processus Ateliers Architecture

trouvé dans catégorie : MicroUrbanisme

11

lien permanent

mots clés: Agriculture urbaine Micro urbanisme participatif Processus Ateliers Architecture

trouvé dans catégorie : Les Saprophytes à l'Alma

IMGP2234

lien permanent

mots clés: Agriculture urbaine Espace public Processus Expérimentation

pages 1 (2) 3 4 5 6 7 8
site réalisé par les saprophytes
LoGz CMS http://www.logz.org | Copyleft Licence Art Libre | Crédits | site map |  Vrs? | Vxl?