Site : Dunkerque, Môle 1 (59)

Date : avril-novembre 2016

Partenaires : Le Collectif ETC

Commanditaire : Le Learning Center Ville Durable

Action : installation préfigurative sur les espaces verts du Môle 1, exposition Hors les murs des travaux de Simone Kroll.

Au quatrième étage de la Halle Aux Sucres, les travaux de Simone et Lucien Kroll, architectes de la participation, sont exposés. Autour d’une table de petit déjeuner où le café est offert, venez découvrir une exposition vivante, parlant « d’architectures habitées ».
Mais avant de grimper aux étages, sur le môle 1, au pied de la Halle Aux Sucres, arrêtez-vous sur les espaces publics faisant office de parvis.
Un espace grand, plat, vert, très venteux, vide. Comment inviter les visiteurs à s’arrêter ?
Nous profitons de cette invitation à présenter les travaux de Simone et Lucien Kroll pour amorcer une réflexion active sur les usages, l’écologie de cet espace, dans une démarche expérimentale et préfigurative questionnant le processus de fabrication de cet espace public. Une extension visible par tous depuis l’exposition.
Dehors, au jardin, en référence aux travaux de Simone Kroll, donnons la possibilité d’observer, voir pousser et récolter les ingrédients indispensables à un déjeuner ! Des betteraves, des fraises, des herbes aromatiques, des courges, salades et même des bananiers!

LES OBJECTIFS
1.Parcourir l’espace, inviter à le pratiquer.
Une invitation à parcourir cet espace vert pour le sortir de son rôle exclusif d’espace de représentation. À travers un parcours-mobilier occupant 3 bulles dessinées par Michel Desvigne nous suggérons une appropriation de cet espace, invitant les promeneurs à accéder au coeur des cercles, à traverser l’espace, à porter un autre regard.
2.Expérimenter des modes de cultures dans ce lieu prétendu stérile, très contraint.
L’installation est une invitation à requestionner le rôle du vivant, du végétal, à reconnecter le môle 1 aux espaces verts de la métropole dunkerquoise. Un nouveau trait d’union à inventer, participant au corridor écologique de la métropole.
Au vu des contraintes climatiques, nous engageons une réflexion et une mise en culture expérimentale des bulles.
Avec la mise en place de 2 serres géodésiques emblématiques et marquantes dans le paysage, nous accueillons même des plants de bananiers!

L’installation est visible jusqu’à mi-novembre, et différents ateliers sont prévus autour de l’entretien du jardin. Renseignez-vous auprès de la Halle aux sucres.

Faire une réponse

Your email address will not be published.